Deux Belges continuent à jouir de l'impunité

Les assassins de Lumumba rôdent parmi nous !

Les restes supposés du héros national congolais et panafricain Patrice Emery Lumumba ne seront donc pas restitués à sa patrie ce mois-ci, officiellement en raison d'une recrudescence de l'épidémie de COVID-19 à Kinshasa.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Petite histoire du titre-service

AU DÉPART

Le secteur des titres-services est le fruit d’une initiative prise en 2001 par Laurette Onkelinx, alors ministre de l’Emploi. Son principe fondateur est de permettre un travail décent à des personnes peu qualifiées et sans emploi, avec engagement à la clé. Ceci vise à mettre un terme à leur exploitation par le travail en noir, à offrir des services à prix modérés aux personnes qui en avaient besoin, tout en favorisant le développement des travaux de proximité.

En 2003, le système est opérationnel en Wallonie, et permet à tout particulier de faire appel à une aide-ménagère à un tarif fort avantageux.

Le titre-service est alors un chèque de paiement émis par la société Accord, vendu à l’acquéreur au prix de 6,2 €. Ce chèque sera remis par celui-ci au travailleur pour chaque heure de travail prestée.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Lumumba assassiné une deuxième fois ?

Le Parti communiste de Belgique (PCB) a appris avec indignation que les autorités belges s’apprêtent à transférer en catimini les restes funéraires de Patrice Emery Lumumba, premier chef de gouvernement du Congo indépendant et personnage emblématique de la lutte pour la décolonisation.

Selon les informations disponibles, ces restes – en l’occurrence une dent dont rien ne garantit qu’elle provienne bien de Lumumba puisqu’aucune analyse ADN n’a été réalisée – devraient être restitués par un fonctionnaire du ministère de la Justice à un « cercle restreint » le 20 juin et rapatriés au Congo deux jours plus tard. Aucune cérémonie officielle n’est prévue, du moins en Belgique, tandis que de sérieux doutes circulent sur les réelles intentions du pouvoir de Kinshasa d’assurer au héros et martyr de l’indépendance et du panafricanisme l’inhumation solennelle qui lui revient.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Lanceuses d'alerte

Femmes debout – Pour la juste information du citoyen

Les problèmes d’aujourd’hui sont multiples. La diversité des sources d’information, les interprétations contradictoires qu’elles diffusent, et le doute sur leur propre fiabilité rendent plus difficile la connaissance de la réalité. En plus, dans certains cas de grande importance, les faits eux-mêmes sont remarquablement dissimulés. Il peut s’agir d’un fait de guerre inacceptable, considéré comme secret d’État par une nation peu encline à avouer ses lourds procédés. Il peut aussi s’agir de la mise à jour de faits de corruption, évasion fiscale, blanchiment d’argent ou encore de défaillances graves dans la qualité de produits.

Lire la suite

ImprimerE-mail

La santé en lutte

Le PARTI COMMUNISTE DE BELGIQUE a apporté son soutien à l'Appel à la mobilisation internationale de la santé et à la manifestation du collectif "La santé en lutte" qui a eu lieu le samedi 29 mai à la gare Centrale de Bruxelles. 

La pandémie de COVID-19 a montré que l'austérité imposée par l'Union européenne a abouti à un tragique sous-financement des soins de santé par l'État belge. Avec "La santé en lutte", le PCB exige une augmentation des effectifs du personnel médical, en particulier dans les hôpitaux, et une revalorisation de leurs salaires. Plutôt que de consacrer des milliards à des dépenses nuisibles à la paix mondiale, comme l'achat programmé d'avions de combat F-35, le refinancement du secteur de la santé devrait être une des priorités du gouvernement fédéral et des entités fédérées. 

ImprimerE-mail

SNCB, la casse continue !

Le Bureau Politique du Parti Communiste de Belgique a pris acte de l’annonce de la SNCB de fermer 44 guichets dont le nombre est passé de 208 en 2007 pour atteindre 91 cette année en provoquant la perte de 77 emplois à temps plein. D’autre part, 37 autres guichets ne seront plus ouverts qu’aux moments les plus denses de la journée.

Le BP considère que la baisse de la fréquentation des gares due à la situation sanitaire actuelle ne peut être un prétexte pour de nouvelles réductions du nombre de guichets dont il rappelle que les préposés contribuent à renseigner et aider les usagers tout en assurant un contrôle social dans les gares.

Lire la suite

ImprimerE-mail

COVID 19 : L'AUTRE MUTATION

L'actualité de la crise sanitaire est dominée par la parution de nouvelles variantes, (anglaise, sud-africaine, brésilienne et autres..),  du COVID 19  impliquant des mutations qui risquent de compromettre l'efficacité des vaccins. Mais une autre mutation, non moins importante, semble en gestation dans le cadre de cette crise. En effet, d'importants indices semblent annoncer de sérieux changements dans la composition -et direction- du système capitaliste mondial.

Lire la suite

ImprimerE-mail