Stop à l’agression de la Turquie en Syrie

 

 

Le Parti communiste de Belgique dénonce l’invasion du nord la Syrie par la Turquie, dans la zone kurde du Rojava. Cette opération n’est pas seulement une attaque contre le peuple kurde, mais aussi contre l’intégralité territoriale et les peuples de Syrie qui se retrouvent aujourd'hui face à une nouvelle agression sauvage et féroce, après 8 années de résistance face à une attaque impérialiste camouflée en guerre civile. Les USA, qui ont hypocritement soutenu les Kurdes, ont laissé la place à leur supplétif de l’OTAN qu’est la Turquie. Celle-ci, avec l’aide des djihadistes, rouvre ainsi la porte à Daesh qui avait été vaincu sur le terrain. Le but est évidemment de poursuivre la déstabilisation de la région en vue du contrôle des richesses naturelles de la Syrie.

Le PCB sera aux côtés de ses frères et sœurs de Turquie, de Syrie et du Kurdistan dans leur lutte contre l’impérialisme, pour leur droit à décider de leur avenir. Seule l’unité des travailleurs de Syrie et de Turquie permettra de vaincre et de faire reculer l’agression fasciste.

Le PCB exige le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes.

Le PCB exige la libération de nos 16 camarades du TKP arrêtés à Izmir pour avoir appelé au retrait de l’armée turque de Syrie.

Le PCB considère que l’organisation de la 21e Conférence Internationale des Partis Communistes et Ouvriers à Izmir doit être une réussite pour renforcer le nécessaire Internationalisme Prolétarien. Le thème est plus que jamais d’actualité : « 1OOe anniversaire de la fondation de l’IC. La lutte pour la paix et le socialisme continue ». En tout état de cause, seule la destruction de l’impérialisme et du capitalisme pourra amener la paix, indissociable du socialisme.

Par son appartenance à cette organisation criminelle qu’est l’OTAN, la Belgique se rend complice des atrocités perpétrées dans la région. Notre pays doit quitter l’OTAN, rompre avec l’Union Européenne. Le PCB s’oppose à l’envoi de soldats et de matériel militaire dans la région pour soutenir l’agression organisée par Erdogan.

Pour un front antifasciste, anticapitaliste, antiimpérialiste, pour le socialisme et la paix.

Le Bureau Politique du PCB

14 octobre 2019

Lire la suite

ImprimerE-mail

Liberté pour Georges Abdallah

Rassemblement ce vendredi 11 octobre à l'initiative du Secours Rouge devant le Consulat de France à Bruxelles pour exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah militant communiste pour la libération de la Palestine, enfermé depuis 35 ans par l'État bourgeois français. Nous réaffirmons notre soutien à la lutte du peuple palestinien pour un seul État palestinien démocratique, progressiste et laïc.

ImprimerE-mail

11 octobre 1936, décès de Joseph Jacquemotte

Le 11 octobre 1936, décédait Joseph Jacquemotte, fondateur du Parti Communiste de Belgique.

Militant syndical de classe, organisateur de nombreuses, Joseph Jacquemotte dirigeait l'opposition de gauche au sein du POB mais il comprit qu'on ne pouvait pas transformer un parti social-démocrate en un parti révolutionnaire. Lui et son groupe des "Amis de l'exploité" furent poussés par l'Internationale Communiste à fusionner avec le Parti Communiste de War van Overstraeten. Le 4 septembre 1921 fut ainsi fondé le Parti Communiste de Belgique. Jacquemotte fonda aussi l'organe de notre Parti, le Drapeau Rouge.

Plus d'infos sur sa vie sur le site du Centre des Archives du communisme en Belgique - carcob : http://www.carcob.eu/JACQUEMOTTE-Joseph

En ces heures de retour en force de l'anticommunisme, il est important de se souvenir des héros de la classe ouvrière comme le fut Jacquemotte. Le procès des dirigeants du Parti en 1923 pour Complot contre l'État nous prouve que nous sommes les seuls à menacer le système capitaliste et que la seule voie est le socialisme/communisme.

 
 
Op 11 oktober 1936 stierf Joseph Jacquemotte, oprichter van de Communistische Partij van België.
 
Joseph Jacquemotte, een vakbondsactivist en organisator van velen, leidde de linkse oppositie binnen de BWP, maar hij begreep dat men een sociaal-democratische partij niet in een revolutionaire partij kon veranderen. Hij en zijn groep 'Vrienden van de Uitgebuitenen' werden door de Communistische Internationale onder druk gezet om samen te smelten met de Communistische Partij van War van Overstraeten. Op 4 september 1921 werd de Communistische Partij van België opgericht. Jacquemotte stichtte ook het orgaan van onze partij, de Rode Vaan.
 
Meer over zijn leven op de site van 'le Centre des Archives de Communisme en Belgique' - carcob: http://www.carcob.eu/JACQUEMOTTE-Joseph
 
In deze tijden van hevig anticommunisme is het belangrijk om zich de helden van de arbeidersklasse te herinneren, zoals dus Jacquemotte . Het proces tegen de leiders van de Communistische Partij in 1923 voor 'Samenzwering tegen de Staat' bewijst dat wij de enigen zijn die het kapitalistische systeem bedreigen en dat de enige weg die is van het socialisme/communisme.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Message du PCB au PCP en vue des élections législatives du 6 octobre

Le Parti Communiste de Belgique exprime sa solidarité avec le Parti Communiste portugais et la coalition CDU en vue des élections législatives de ce 6 octobre.

Ces élections ont également un impact dans notre pays où le prétendu exemple portugais de fin de l’austérité a été souvent cité en exemple par la social-démocratie pour une éventuelle unité de la gauche en région wallonne. Les luttes courageuses du PCP pour la reconquête des droits des travailleurs et du peuple portugais face à un PS qui n’a pas changé sa nature de classe au service du capital et des monopoles montrent à quel point il s’agit d’une lutte de classes. Alors que la bourgeoisie et l’Union Européenne, union des impérialismes nationaux, misent sur une victoire nette du PS pour poursuivre le détricotage des droits des travailleurs, nous saluons la lutte constante du PCP pour la défense des valeurs d’Avril et la construction du socialisme, maintenant sa ligne de classe et de masse comme en a encore témoigné la ferveur populaire de la fête d’Avante début septembre. À l'heure où le Parlement européen a voté une motion ignoble, associant le communisme au fascisme, la lutte pour défendre et propager le communisme est d'autant plus importante et urgente.

Recevez, chers camarades, les vœux fraternels de succès du PCB pour cette bataille électorale.
Bruxelles, le 4 octobre 2019

 

O Partido Comunista da Bélgica manifesta a sua solidariedade ao Partido Comunista Português e à coligação CDU em vista das eleições legislativas de 6 de Outubro.
 
Estas eleições também têm impacto no nosso país, onde o chamado exemplo português do fim da austeridade tem sido muitas vezes citado como referência para a social-democracia, para uma possível unidade da esquerda na região da Valónia. As lutas corajosas do PCP pela reposição e conquista dos direitos dos trabalhadores e do povo português contra um PS que não mudou a sua natureza de classe ao serviço do capital e dos monopólios mostram o quanto esta é uma luta de classes. Enquanto a burguesia e a União Européia, a união dos imperialismos nacionais, contam com uma clara vitória para que o PS continue com o desmantelamento dos direitos dos trabalhadores, saudamos a luta constante do PCP para defender os valores de Abril e construir o socialismo, mantendo sua linha de massa e de classe, como novamente testemunhou o fervor popular do festival de Avante no início de setembro. Numa altura em que o Parlamento Europeu aprovou uma moção desprezível, associando o comunismo ao fascismo, a luta para defender e propagar o comunismo é tanto mais importante quanto urgente.
 
Por favor, estimados camaradas, recebam os votos fraternais do PCB-CPB para o sucesso nesta batalha eleitoral.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires

En cette journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires, la Jeunesse Communiste de Belgique rappelle la nécessité et l'urgence de la fermeture et la dénucléarisation de la base US de Kleine Brogel qui se trouve sur le territoire belge.

L'engagement des jeunes communistes contre l'impérialisme est total. Nous combattons l'impérialisme étasunien tout comme nous luttons contre notre propre impérialisme belge et européen qui cherche à se développer avec une armée de défense. La Jeunesse Communiste de Belgique s'oppose à tout achat d'armes et d'avions de guerre. Nous n'avons pas à choisir entre du matériel américain ou français ou suédois.

Pas un sou pour les marchands de canon !

Un première exigence est la plus que nécessaire sortie de l'OTAN, cette machine de guerre qui pille et écrase les peuples et le retrait des troupes belges qui servent les intérêts des monopoles impérialistes.

La jeunesse Communiste de Belgique rappelle enfin que la lutte contre l'impérialisme et pour la paix est indissociable de la lutte pour le socialisme.

Communiqué de la Fédération Mondiale de la Jeunesse Démocratique :

"Le 26 septembre est déclaré par les Nations Unies Journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires. Aujourd'hui, les puissances impérialistes sont de plus en plus militarisées et le développement des armes nucléaires se poursuit et s'intensifie. l'heure actuelle, on estime qu'il reste environ 14 500 armes nucléaires dans les armes des grandes puissances.
Tant que les armes et surtout les armes de destruction massive sont au service des impérialistes, les peuples doivent lutter pour les éliminer. Une nouvelle guerre nucléaire marquera la fin de la civilisation humaine. La nécessité du désarmement nucléaire et du désarmement mondial devient de plus en plus urgente, car c'est un élément fondamental de la lutte pour la paix et la prospérité.
La FMJD s'adresse à toutes les forces pacifistes du monde entier pour qu'elles unissent leurs voix et luttent pour l'élimination totale de toutes les armes nucléaires, la fin de toutes les guerres impérialistes et le renversement de l'impérialisme."

Lire la suite

ImprimerE-mail

Résolution des jeunes communistes contre la nouvelle escalade anticommuniste de l'Union européenne / Resolutie van de Communistische Jeugd tegen de nieuwe anti-communistische escalatie van de Europese Unie

 

[FR] Résolution des jeunesses communistes contre la nouvelle escalade anticommuniste de l'Union européenne

 

Nous, les organisations de jeunesse communistes présentes à Athènes, pour participer au 45e Festival KNE-Odigitis, condamnons la répugnante résolution commune anticommuniste du Parlement européen, qui est signée par les groupes politiques du Parti populaire, l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates, l'Alliance des libéraux et démocrates pour l'Europe, les Verts et les conservateurs et réformateurs européens.

 

La résolution commune du Parlement européen est inacceptable et non historique, car :

 

Elle promeut la légalisation de l'interdiction des partis communistes et des symboles communistes qui a déjà été imposée dans plusieurs Etats membres de l'UE.

 

Elle promeut la généralisation de la criminalisation et des poursuites des communistes et de leur idéologie, dans le but de mettre un terme aux luttes populaires.

 

Elle promeut l'identification du communisme avec le fascisme, acquittant ainsi les fascistes et leur action. Elle déforme même l'Histoire à un tel niveau en caractérisant l'Union soviétique et l'Armée rouge, qui ont fait plus de 20 millions de victimes dans la lutte pour écraser le nazisme, "en tant qu'alliée et collaboratrice de l'Allemagne nazie".

 

Nous, les organisations de jeunesse communistes qui signons cette déclaration le disons clairement : L'avenir ne peut être interdit ! L'avenir de la jeunesse est le socialisme ! Quel que soit le nombre de résolutions et de décisions adoptées par l'Union européenne, nous sommes déterminés à faire vivre leurs cauchemars. L'anticommunisme et la falsification de l'Histoire ne passeront pas ! La vérité historique écrasera leurs mensonges et leurs provocations.


[NL] Resolutie van de Communistische Jeugd tegen de nieuwe anti-communistische escalatie van de Europese Unie 

 

Wij, de communistische jeugdorganisaties die in Athene aanwezig zijn, om deel te nemen aan het 45e KNE-Odigitis Festival, veroordelen de weerzinwekkende anti-communistische gezamenlijke resolutie van het Europees Parlement, die is ondertekend door de politieke fracties van de Volkspartij, de Progressieve Alliantie van Socialisten en Democraten, de Alliantie van Liberalen en Democraten voor Europa, de Groenen en de Europese Conservatieven en Hervormers.

 

De gezamenlijke resolutie van het Europees Parlement is onaanvaardbaar en niet historisch omdat:

Lire la suite

ImprimerE-mail

Contribution de la Jeunesse Communiste de Belgique au séminaire international du 45e Festival Odigitis-KNE

 

"Nous bâtirons un monde libre, ouvert et plein d'espoirs" (N. Hikmet) : le SOCIALISME

 

 

[FR]

"Chères et chers camarades,

C’est un honneur pour la jeunesse communiste de Belgique de participer au Festival Odigitis. Nous souhaitons en premier lieu remercier la KNE pour l’invitation. C’est important pour notre organisation de pouvoir participer à un événement de cette ampleur alors que nous sommes en pleine reconstruction. Notre organisation, mouvement de jeunesse du Parti Communiste de Belgique, a été fondée en 1923.

100 ans depuis la fondation de l’Internationale communiste et l’International de la jeunesse communiste : la lutte pour le socialisme continue – l’importance de l’Internationalisme prolétarien et de la lutte commune des organisations de jeunesse communiste, c’est le thème de notre séminaire. Alors aujourd’hui quasiment 100 ans après notre fondation et 100 ans après la fondation de l’IC, comment continuer la lutte pour le socialisme ?

Notre organisation, a évidemment pris part aux différentes lignes de l’Internationale communiste. Dans les années 30, dans le cadre des front antifascistes et fronts populaires, il y eut plusieurs actions communes menées avec les Jeunes Gardes Socialistes. Cette ligne s’est poursuivie et amplifiée après la guerre avec la formation de la Jeunesse Populaire de Belgique qui unissait mouvements de jeunesses communiste et social-démocrate jusqu’en 1956, quand la Jeunesse communiste de Belgique a repris son autonomie et une ligne politique internationaliste de soutien entre autres à la décolonisation du Congo, au peuple et à la jeunesse vietnamiens.

Notre organisation a ensuite suivi l’évolution du Parti Communiste de Belgique s’engageant sur la voie du réformisme et de l’eurocommunisme, perdant progressivement son influence parmi la jeunesse populaire et ouvrière. En 1989, nous avons décidé de la scission en deux ailes linguistiques suivant l’institutionnalisation du pays qui a divisé la jeunesse populaire et ouvrière de notre pays qui subit pourtant les mêmes attaques. Une première fois, en 1991, nous avons connu une dissolution et nous n’avons pas survécu à la liquidation de l’Union Soviétique.

Et aujourd’hui ?

Membre de la Fédération Mondiale de la jeunesse démocratique jusqu’à notre première dissolution en 1991, nous voulons aujourd’hui retrouver notre place auprès de nos frères et camarades révolutionnaires et antiimpérialistes dans le monde.

Aujourd’hui, nous voulons recréer et renforcer nos liens avec nos organisations sœurs frontalières.

Aujourd’hui, en pleine reconstruction, nous voulons apprendre de l’expérience de vos luttes.

Aujourd’hui, il apparaît évidemment que seule la ligne classe contre classe permettra d’organiser les jeunes des quartiers populaires et ouvriers. Nous avons récemment beaucoup appris des luttes de nos camarades des Jeunes Communistes du Bas-Rhin, du Rhône et des Bouches-du-Rhône, avec leurs comités de lutte dans les écoles.

Notre principale tâche va être de conscientiser et d’organiser les jeunes qui subissent l’école de classe. En Belgique comme en France et ailleurs dans le monde, le patronat continue à chercher à maximiser ses profits en modelant une main d’œuvre docile et bon marché, sans formation critique, en encourageant l'apprentissage (formation en alternance), en liquidant l'enseignement professionnel et les diplômes, en recourant aux privatisations, en organisant la sélection le plus tôt possible et en poussant à l'endettement des jeunes étudiants issus des classes populaires et ouvrières, en instaurant et développant le système des pôle de compétences, en laissant se délabrer les logements étudiants.

La note de formation du nouveau gouvernement de la région wallonne il y a une semaine reprend une grande partie de ces éléments qui vont poursuivre l'augmentation de notre taux d'exploitation.

Nous devons retenir les exemples de la nécessaire unité des travailleurs avec les apprentis pour leur embauche aux mêmes conditions de salaire et de travail. Nous devons amplifier l'unité avec les étudiants étrangers qui ont vu leur minerval dans les universités augmenter avant de voir les nôtres augmenter à leur tour.

L'école sous le capitalisme n'a jamais été et ne sera jamais un moyen d'émancipation. Il n'y a pas de place pour nous dans l'école de classe. Il est dès lors nécessaire de dénoncer l’hypocrisie, l’opportunisme de ceux qui pensent qu’on peut modifier l’école dans le système capitaliste et la rendre émancipatrice. Si nous soutenons davantage de moyens pour l’école publique, ce ne sera pas suffisant, notamment parce que les programmes emplis de révisionnisme historique et que les compétences qui doivent servir uniquement le patronat et les monopoles sont mis en place par la bourgeoisie.

Notre rôle en tant jeunesse communiste est également d’organiser le nécessaire internationalisme prolétarien. Nous pensons à nos frères du Soudan qui ont fui le régime dictatorial d’Omar El Béchir et qui continuent à lutter depuis la Belgique, avec qui nous organisons des formations et des manifestations. Nous exprimons notre solidarité avec tous les peuples et les jeunesses en lutte en particulier nos frères et camarades du Venezuela, de Palestine, de Cuba. Nous réaffirmons l’exigence de sortie de l’OTAN, cette machine de guerre de l’impérialisme étasunien, qui écrase et pille les peuples, tout comme nous nous opposons à la constitution de l’armée européenne. Nous n’avons pas à choisir entre deux impérialismes mais à les combattre.

Cela ne sera possible qu’avec l'unité et la lutte de la jeunesse et des étudiants populaires avec l’ensemble de la classe ouvrière. Ainsi nous triompherons ! Seule la conscience que le socialisme est une nécessité permettra d’organiser la lutte contre ce système barbare qu’est le capitalisme.

Vivent nos mouvements de jeunesse communiste

Vivent la KNE et l’Odigitis festival"


 

[EN]

"Dear comrades,

 

First of all, on behalf of the Communist Youth of Belgium, we would like to thank KNE for the invitation. It is important for our organization to be able to participate in an event of this magnitude as we are rebuilding. Our organisation, the youth movement of the Communist Party of Belgium, was founded in 1923.

 

100 years since the foundation of the Communist International and the International of Communist Youth: the struggle for socialism continues - the importance of proletarian internationalism and the common struggle of communist youth organizations is the theme of our seminar. So today, almost 100 years after our foundation and 100 years after the foundation of the International Communist, how can we continue the struggle for socialism?

 

Lire la suite

ImprimerE-mail