Liberté pour Georges Abdallah

Rassemblement ce vendredi 11 octobre à l'initiative du Secours Rouge devant le Consulat de France à Bruxelles pour exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah militant communiste pour la libération de la Palestine, enfermé depuis 35 ans par l'État bourgeois français. Nous réaffirmons notre soutien à la lutte du peuple palestinien pour un seul État palestinien démocratique, progressiste et laïc.

ImprimerE-mail

Nouveau scandale à l'ISPCC

Communiqué de la Fédération de Charleroi du  Parti Communiste

Charleroi Septembre 2019

 

Nethys à Liège, l'ISPCC à Charleroi, sans oublier l'axe Liège-Anvers...et tant d’autres : on peut remarquer que le mal est profond. Toute la société est gangrenée.

 

Le scandale de l’ISPCC (Intercommunale des Services Publics du pays de Charleroi) est un beau révélateur du fonctionnement de cette société que l’on nous représente comme démocratique. Un poste de Conseiller Général au Conseil d’Administration a été créé de toute pièce et sur mesure pour Thomas Salden, le secrétaire adjoint du MR et par ailleurs demi-frère du Président du MR (parti entre temps à l’Europe avec ses comparses).  Ce poste de Conseiller Général, rémunéré à hauteur de 200.000 € annuels a été présenté avec un délai pour postuler ridiculement court et ne demande aucun diplôme spécifique, vu l’absence de diplôme de M. Salden…

 

Cette « faveur » à un membre du MR pose question : il semble évident que le poste fut créé avec l’appui du PS vu les augmentations salariales octroyées aux directeurs de l’ISPCC (jusqu’à 100 % pour la Directrice générale – on rêve!).

 

Madame la Ministre des pouvoir locaux, Valérie Debue (MR) a fait une sortie dans les médias, disant avoir pris ses responsabilités en annulant le poste créé et les augmentations pharamineuses. Mais nous apprenons aussi que les décisions litigieuses avaient bel et bien été prises en concertation entre le CA et la Ministre.

 

C’est indécent !

Qui dit la vérité ? Qui est responsable ? Rappelons que l’ISPCC est dirigée par 3 membres PS et 2 membre MR.

Pendant que le pouvoir politique impose une austérité tout azimut, la direction s’octroie sans vergogne des largesses.  Le personnel, lui, subit depuis des années des restrictions et des pressions venant de toute part.

Il n’y a plus de revalorisation salariale (la demande de 1 % d’augmentation vient d’être refusée). Il n’y a pas de remplacement de personnel, les travailleurs sont à « flux tendu » et sont épuisés. Une flexibilisation accrue des horaires est instaurée. Allongement des plages horaires afin de palier le manque de personnel. Rappels au travail fréquents. Difficulté ou impossibilité de prendre congé. Pression sur le personnel en maladie, systématisation des « médecins contrôle ». Externalisation (privatisation) de plusieurs services : cuisine, nettoyage, maintenance.  Appel aux intérimaires de plus en plus fréquent. Cela a un impact sur la qualité des soins.

 

Pour le PCB la Ministre De Bue doit faire toute la clarté sur cette sombre affaire.  

Pour le PCB le patient n’est pas et ne peux pas être une marchandise.

Le PCB réclame la fin des économies dans l’hôpital public qui doit rester accessible à tous et exige des investissements en rompant avec la logique austéritaire.  

Le PCB est pour une santé entièrement gratuite.  Tiers-payant généralisé pour les prestations des médecins (avec un contrôle des barèmes), pour les opérations chirurgicales, les prothèses, les contraceptifs, les protections intimes etc.).

Pour le PCB il est clair que les partis de pouvoir ont intégré totalement le capitalisme et les mesures d’austérité imposées par l’Union Européenne (le fameux TSCG).

Lire la suite

ImprimerE-mail

Communiqué du PCB sur la semaine d'actions mondiale pour le climat

Le Parti Communiste de Belgique appelle à participer à la semaine mondiale d’action pour le climat et à la grève mondiale du 20 septembre sur une ligne de classe claire contre les responsables de la destruction de l’environnement qui sont les mêmes qui mènent les politiques antipopulaires et antiouvrières, qui augmentent les taxes qui écrasent les classes populaires au nom de l’écologie. Pour le pouvoir, la lutte pour le climat sert de dérivatif à la lutte de classes.

 

Nous dénonçons l’actuelle hypocrisie, qui détournent la lutte de ses véritables enjeux contre les puissances impérialistes qui pillent, polluent, entraînent la destruction de l’environnement, notamment de l’Amazonie mais aussi des forêts d’Afrique centrale. Cette hypocrisie se reflète notamment dans la mise en avant des carburants dits « verts » qui nécessitent la destruction de forêts entières. Nous dénonçons le greenwashing, nouvelle forme de la lutte des classes qui vise à culpabiliser les prolétaires. Le capitalisme n’a jamais été et ne sera jamais vert.

 

Le Parti Communiste de Belgique appelle, parmi d'autres combats à mener, à intensifier la lutte pour rejeter l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur/Mercosul qui vise à renforcer les latifundiaires et les monopoles de l’agrobusiness des deux côtés de l’Atlantique contre les droits des peuples et des travailleurs.

 

Contre le mode de production capitaliste qui ne vise qu’à maximiser les profits, à épuiser la nature et les travailleurs, organisez-vous pour le socialisme dans le monde, et en Belgique rejoignez le Parti Communiste de Belgique.

Lire la suite

ImprimerE-mail

11 octobre 1936, décès de Joseph Jacquemotte

Le 11 octobre 1936, décédait Joseph Jacquemotte, fondateur du Parti Communiste de Belgique.

Militant syndical de classe, organisateur de nombreuses, Joseph Jacquemotte dirigeait l'opposition de gauche au sein du POB mais il comprit qu'on ne pouvait pas transformer un parti social-démocrate en un parti révolutionnaire. Lui et son groupe des "Amis de l'exploité" furent poussés par l'Internationale Communiste à fusionner avec le Parti Communiste de War van Overstraeten. Le 4 septembre 1921 fut ainsi fondé le Parti Communiste de Belgique. Jacquemotte fonda aussi l'organe de notre Parti, le Drapeau Rouge.

Plus d'infos sur sa vie sur le site du Centre des Archives du communisme en Belgique - carcob : http://www.carcob.eu/JACQUEMOTTE-Joseph

En ces heures de retour en force de l'anticommunisme, il est important de se souvenir des héros de la classe ouvrière comme le fut Jacquemotte. Le procès des dirigeants du Parti en 1923 pour Complot contre l'État nous prouve que nous sommes les seuls à menacer le système capitaliste et que la seule voie est le socialisme/communisme.

 
 
Op 11 oktober 1936 stierf Joseph Jacquemotte, oprichter van de Communistische Partij van België.
 
Joseph Jacquemotte, een vakbondsactivist en organisator van velen, leidde de linkse oppositie binnen de BWP, maar hij begreep dat men een sociaal-democratische partij niet in een revolutionaire partij kon veranderen. Hij en zijn groep 'Vrienden van de Uitgebuitenen' werden door de Communistische Internationale onder druk gezet om samen te smelten met de Communistische Partij van War van Overstraeten. Op 4 september 1921 werd de Communistische Partij van België opgericht. Jacquemotte stichtte ook het orgaan van onze partij, de Rode Vaan.
 
Meer over zijn leven op de site van 'le Centre des Archives de Communisme en Belgique' - carcob: http://www.carcob.eu/JACQUEMOTTE-Joseph
 
In deze tijden van hevig anticommunisme is het belangrijk om zich de helden van de arbeidersklasse te herinneren, zoals dus Jacquemotte . Het proces tegen de leiders van de Communistische Partij in 1923 voor 'Samenzwering tegen de Staat' bewijst dat wij de enigen zijn die het kapitalistische systeem bedreigen en dat de enige weg die is van het socialisme/communisme.

Lire la suite

ImprimerE-mail